Le thé, cette boisson gentiment récréative dans la Francophonie, est pourtant la boisson la plus consommée de l’histoire de l’humanité après l’eau. Découvert et sublimé par les Chinois au début de leur Empire, il est au cœur de la médecine préventive asiatique, ses vertus anti-cancer, (notamment combiné avec le curry) et purifiantes, ont relancé son intérêt auprès du grand public.

D’aucuns considèrent que le thé, c’est le vin d’Asie (le thé comme le vin rouge contient des polyphénols qui préviennent les maladies cardio-vasculaires). Ce qui fait que les jardins de thés les plus réputés jouissent d’un prestige comparable aux vignobles bordelais, on peut par exemple penser au thé lung ching du puits du dragon à Hangzhou.

Cette logique élitiste et ultra qualitative a bien été comprise par l’Empire britannique, qui a fait du thé, sa boisson officielle. Une tradition relativement récente et pourtant tellement ancrée dans les mœurs, qu’il y a une aristocratie du thé en Grande-Bretagne, à laquelle Infré a le privilège d’appartenir.

Son implantation en Suisse, permet à Infré de proposer des thés décaféinés qui combinent les qualités gustatives des plus grands crus, et des vertus apaisantes, notamment pour la consommation nocturne.

Notre objectif était de réaliser pour Infré, un site minimaliste mais subtil comme une infusion. Nous avons opté pour la structure dite du « one page », qui est optimisé pour les périphériques fixes et mobiles, les onglets renvoient aux différentes sections de ce site en Anglais.

Ce projet vous a plu ? Partagez-le !

Autres projets

Abonnez-vous à notre newsletter