L'agent « secret » Britannique est de retour sur le grand écran . Fans de la première heure, nous ne pouvions nous empêcher de nous exprimer sur ce sujet après l'incroyable Skyfall. Les attentes sur ce dernier Opus sont donc énormes.

SkyFall vs Spectre

Le nouveau Spectre est le 26éme volet des aventures de l’increvable Bond, “James Inbound”.
Ce film a été vivement trollé sur les réseaux sociaux aujourd’hui…
Alors que l’opus précédent, Skyfall, le Bond néo-vintage, était l’un des tous meilleurs de cette franchise, Spectre est l’un des pires.

Pourquoi ? Parce que fondamentalement, Skyfall était un retour au mythe de 1962 : un Bond fatigué, baroudeur, macho, alcoolo, un tonton flingueur seulement sauvé par son flegme britannique et son expérience. Skyfall allait à l’essentiel : méchant à très sale gueule (Javier Bardem), femmes fatales & félines, décors lunaires et un final mythique dans la tourbe écossaise humide. Walter PPK & vieilles Aston Martin en quelque sorte, 100% British made.

Spectre, c’est l’opposé : courses poursuites spectaculaires, mais totalement irréalistes; Léa Seydoux dont la morgue n’est que la démonstration de son mépris de caste pour le spectateur; méchant aussi effrayant qu’une assistante sociale ; Monica Bellucci potiche ; Daniel Craig fatigué qui attend un rôle de composition dans un Shakespeare…

 

Conclusions Marketing

Spectre sent l’opération marketing mal ficelée : 300 millions de dollars de budget, une propagande massive, un scénario timbre-poste mal compensé par des scènes d’action improbables. 100% Hollywood made.
Ce film a clairement été pensé pour vendre la bande annonce sur les réseaux sociaux (de l’outbound donc), mais rien n’a été pensé pour le spectateur, où est la fidélisation ? Comment vendre le prochain James Bond, comment vendre les goodies ? Où est l’Inbound ?

A suivre…

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ces articles peuvent vous intéresser

Abonnez-vous à notre newsletter