Inbound Marketing: Market less, Inform more!

Inbound Marketing: Market less, Inform more!

Sur internet, n’importe qui peut dire n’importe quoi sur n’importe quel sujet. Chaque fois que nous nous y rendons, nous sommes assaillis à chaque clic de sollicitations multiples. Même si les publicités sont devenues “intelligentes”, la sensation d’intrusion se fait de plus en plus ressentir. Les études démontrent que les sites aux publicités agressives ont un taux de rebond très élevé. On dit même qu’on a plus de chances de survivre à un accident d’avion que de convertir les utilisateurs via une bannière pub !

L’Inbound marketing ou marketing de contenu inverse les fondamentaux de la publicité classique : en créant de l’information qualitative, grâce à son indexation sur les moteurs de recherches et sur les réseaux sociaux, c’est l’internaute qui vient vers vous et non l’inverse. Nous sommes tous à la recherche  d’espaces privilégiés où nous pouvons consulter des informations avec une valeur ajoutée réelle et les partager.

Le cœur d’une stratégie de contenu c’est votre site internet.
Celui-ci doit être une véritable machine à organiser et à diffuser vos contenus. L’avantage de ce format web, c’est qu’il n’a pas de limite de nombres de pages, contrairement aux sites vitrines classiques. La seule contrainte, c’est la créativité. Ceci permet  la publication des articles présentant vos produits, les valeurs de votre entreprise, vos actualités et autres contenus associés. Tous les formats sont bien-sûr compatibles : vidéos, infographies, articles, mini-sites, campagnes promotionnelles…

Les premiers  sites de contenus sont les sites des grands médias (RTS, Radio France, Yahoo,…). Les établissements culturels (ex. : Tate modern) ont ensuite suivi puis ce sont les sites des grandes marques comme Nike, Hublot ou BMW qui leur ont emboîté le pas. Aujourd’hui avec le succès des bloggers, on constate la puissance de cette stratégie pour faire émerger des limbes du Web des micro-structures.

L’Inbound marketing, c’est aussi l’occasion de réaliser des contenus multisupport « out of the box », notamment des vidéos décalées, des gifs et autres images à vocation humoristico-buzziques, à partager sur les réseaux sociaux.

C’est ici qu’interviennent les stratégies du community management et des réseaux sociaux, qui seront le propulseur de ces contenus créatifs.

Schema2

Une fois les internautes rapatriés sur vos espaces, il faudra les garder en haleine pour pouvoir, à moyen terme, les convertir en prospects. Encore une fois, l’idée est d’éviter toute démarche agressive, pas de pop-up ou de bannière criarde. L’idée est de miser sur la curiosité et l’engouement de l’internaute en l’engageant par des boutons de « call to action », où il sera amené à laisser ses coordonnées parce qu’il y aura un intérêt dans le cadre d’une offre informative ou promotionnelle. Typiquement, des bons de réduction ou un concours photo, sont d’excellents moyens de générer des inscriptions.

Auprès d’une clientèle professionnelle, on optera plutôt pour des informations exclusives : lettre d’information restreinte et autres « breaking news » type livre blanc.

Vos prospects bien identifiés pourront être engagés par des actions de terrain, des invitations à des événements.

Un suivi méthodique, notamment via un CRM, vous permettra d’identifier précisément les besoins de votre cible. Là encore, Pmbcom aura des solutions personnalisées pour vous permettre de rester en contact avec votre clientèle en les automatisant.

Pour résumer, l’Inbound marketing acte le passage de l’ère de la réclame du début du XXsiècle à celle de la communication du XXIe.

Bienvenue dans votre époque !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+Share on LinkedInPin on Pinterestshare on Tumblr
 11